Citations et extraits

 

 

par

 

 

Emmanuel SWEDENBORG

 

 

 

 

 

L’AMOUR EST LA VIE DE L’HOMME

L’homme sait que l’amour existe, mais il ignore ce que c’est que l’amour ; que l’amour existe, il le sait d’après le langage commun par exemple, en ce qu’on dit : Un tel m’aime ; le roi aime ses sujets ; et les sujets aiment leur roi, le mari aime son épouse... Quand l’homme médite sur l’amour, comme il ne peut s’en former aucune idée de la pensée, il dit ou que ce n’est rien, ou que c’est seulement quelque chose qui influe de la vue, de l’ouïe, du toucher et de la fréquentation et ainsi émeut ; il ignore absolument que c’est sa vie même, non seulement la vie commune de tout son corps, et la vie commune de toutes ses pensées, mais même la vie de tous les singuliers du corps et des pensées : c’est ce que peut percevoir le sage quand on dit : Si tu éloignes l’affection qui appartient à l’amour, peux-tu penser quelque chose, et peux-tu faire quelque chose ?

Extrait de La Sagesse angélique sur le Divin Amour.
Traduction par J. F. E. Le Boys des Guays.

Recueilli dans Textes mystiques d’Orient et d’Occident,
choisis et présentés par Solange Lemaitre,
Plon, 1955.

 

*

 

DIEU SEUL, AINSI LE SEIGNEUR,
EST L’AMOUR MÊME,
PARCE QU’IL EST LA VIE MÊME ;
ET LES ANGES ET LES HOMMES
SONT LES RÉCIPIENTS DE LA VIE

Ici, il sera seulement dit que le Seigneur, qui est le Dieu de la vie de l’Univers, est Incréé et Infini, mais que l’homme et l’ange sont créés et finis et comme le Seigneur est incréé et infini, il est l’Être même, qui est appelé Jéhovah, et il est la vie même ou la Vie en soi : nul ne peut être créé immédiatement de l’Incréé, de l’Infini, de l’Être même, ni de la Vie même, parce que le Divin est Un et non divisible, mais il faut que chacun le soit de choses créées et finies tellement formées que le Divin puisse être en elles : comme tels sont les hommes et les anges, ils sont des récipients de la vie : c’est pourquoi si un homme par la pensée se laisse entraîner au point de croire qu’il n’est pas un récipient de la vie, mais qu’il est la vie, il ne peut être détourné de la pensée qu’il est Dieu : si l’homme sent comme s’il était la vie, et si par suite il croit qu’il est la vie, c’est d’après une illusion...

... Que le Seigneur soit la Vie en soi, il l’enseigne Lui-même dans Jean : Comme le Père a la Vie en Lui-même, ainsi il a aussi donné au Fils d’avoir la vie en Lui-même (V, 26) – il enseigne aussi qu’il est la Vie même (Jean, XI, 25 ; XIV, 6). Maintenant puisque la Vie et l’amour sont un, comme il est évident d'après ce qui vient d’être dit, il s’ensuit que le Seigneur, parce qu’il est la Vie même, est l’Amour même.

Extrait de La Sagesse angélique sur le Divin Amour.
Traduction par J.E. Le Boys des Guays.

Recueilli dans Textes mystiques d’Orient et d’Occident,
choisis et présentés par Solange Lemaitre,
Plon, 1955.

 

*

 

LA DIVINE ESSENCE MÊME
EST L’AMOUR ET LA SAGESSE

Si tu rassembles toutes les choses que tu connais, et que tu les places sous l’intuition de ton mental, et que dans une certaine élévation de l’esprit tu recherches ce que c’est que l’universel de toutes choses, tu ne pourras faire autrement que de conclure que c’est l’Amour et la Sagesse, car ce sont là les deux essentiels de toutes les choses de la vie de l’homme ; tout son Civil, tout son Moral et tout son Spirituel dépendent de ces deux, et sans ces deux ils ne sont rien...

De ce que la Divine Essence même est l’Amour et la Sagesse, il résulte que l’Univers et toutes les choses qu’il renferme, tant vivantes que non vivantes, subsistent d’après la Chaleur et la Lumière car la Chaleur correspond à l’amour et la Lumière correspond à la Sagesse.

Extrait de La Sagesse angélique sur le Divin Amour.
Traduction par J. F. E. Le Boys des Guays.

Recueilli dans Textes mystiques d’Orient et d’Occident,
choisis et présentés par Solange Lemaitre,
Plon, 1955.

 

 

 

 

 

 

Accueil Index général Narrations Méditations Études
Auteurs Livres Pensées et extraits Thèmes