TERRE HUMAINE
CIVILISATIONS ET SOCIÉTÉS
COLLECTION D’ÉTUDES ET DE TÉMOIGNAGES
DIRIGÉE PAR JEAN MALAURIE

 

 

 

 

LE VINAIGRE ET
LE FIEL

La vie d’une paysanne hongroise
par
Margit GARI

Mémoires recueillis et présentés par
Edith FÉL

Avec la collaboration de Tamás Hofer

Traduit du hongrois par Laszló Pödör et
Aune-Marie de Backer

Avec 32 illustrations hors texte et
un index

 

 

 

 

 

 

FRANCE LOISIRS
123, boulevard de Grenelle, Paris

1983

 

 

 

 

RABATS DE LA COUVERTURE

 

Margit Gari appartient à cette couche de population de Hongrie qui, dans la paysannerie du début de notre siècle, se plaçait, par sa pauvreté et la précarité de sa situation, au niveau le plus bas de la société.

Ouvrière agricole, elle travaillait, comme des milliers d’autres, durant six mois de l’année, dans des " latifundia ".

Margit a conservé une conception et des principes moraux solidement attachés aux traditions du vieux monde paysan et, indépendamment de l’enseignement officiel de l’Église, à une religion populaire issue d’un ensemble de rites et de croyances médiévales.

Le vinaigre et le fiel a pris forme au cours d’une série d’entretiens durant lesquels Margit Gari, douée d’une facilité d’expression extraordinaire et totalement en confiance avec l’ethnologue Edith Fel, a voulu, pas à pas et spontanément, revivre sa vie.

Ce bouleversant témoignage est aussi un exceptionnel document sur la vie paysanne si peu connue de l’Europe Centrale ; c’est une œuvre qui appartient à la littérature universelle.

Née en 1907 à Mezökövesd (Hongrie), Margit Gari Takâcs est la dixième et dernière enfant d’une famille sans terre, extrêmement pauvre. Dès l’âge de onze ans, elle travaille aux champs. En 1928, elle épouse un paysan qui préfère le cabaret au travail et qui lui apportera plus de peines que de joies, mais dont elle aura cinq enfants. Soutenue par sa foi chrétienne inébranlable, Margit parvient, en se louant à la saison, puis à la journée, en brodant ou en s’improvisant colporteuse, à venir à bout des situations les plus désespérées.

Edith Fel, ethnologue, a été, de 1949 à 1954, chef de département au musée ethnographique de Budapest. Elle a publié de nombreux livres sur la Hongrie paysanne. Edith Fel a recueilli et présenté l’exceptionnel récit biographique de Margit Gari qui constitue Le vinaigre et le fiel.

 

 

 

 

ACCUEIL
TEXTES
Narrations   Méditations et poésie   Études et documents
CITATIONS ET EXTRAITS
PARATEXTES
Littérature   Histoire   Religion et philosophie
THÈMES