In Arcadia

 

 

In Arcadia, je te baptise, petit home,

Au nom des bois, au nom des champs, au nom du ciel.

J’ai pris l’eau de la pluie. Pour y joindre le sel,

Il reste bien un pleur de mon amour fantôme.

 

Sois accueillant, soit pur. J’apporte entre mes paumes,

Un lingot de soleil et des gâteaux de miel.

C’est mon écot. J’ai transmué beaucoup de fiel

Pour le dorer et t’en offrir les fiers aromes.

 

Un couple d’hirondelles a choisi ma toiture

Et va loger son gazouillant porte-bonheur.

Déjà le vent du sud a cajolé des fleurs...

 

Noël était givré mais les Pâques offertes

Présagent dans les prés mille naissances vertes.

Une brebis agnèle au chaud de la masure.

 

In Arcadia ! Le soleil couve les genêts

Et ses primes rayons dansent sur tes chenêts.

 

 

 

Lucy ABRASSART, Le cri neuf et le don,

Éditions du C.E.L.F., 1961.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net