Qui connaît la grâce

 

 

Ah ! qui connaît la grâce

qui tombe en l’âme amère

pareille à une pierre

au fond de l’eau qui passe !

 

Un anneau éphémère

se referme, discret,

sur la pierre légère

qui s’enfonce en secret.

 

Le reflet de la pierre

trompe en la profondeur,

et rien n’est plus menteur

que l’eau de la rivière.

 

Ah ! qui connaît la pierre

qui tombe au fond de l’eau

comme la grâce claire

dans une âme en défaut ?

 

 

 

ALBE (R.A. JOOSTENS), L’oiseau du paradis.

 

 

Recueilli dans Anthologie de la poésie

néerlandaise de Belgique (1830-1966),

choix de textes et traduction par Maurice Carême,

Éditions Aubier-Montaigne, 1967.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net