Il faudrait

 

 

ÊTRE d’accord avec le monde,

Flotter dans ce milieu vivant

Comme un poisson nage dans l’onde,

C’est une volupté profonde

Que toujours le cœur va rêvant.

 

Être d’accord avec le monde,

Ce serait un bonheur divin,

Une félicité profonde,

Dont l’espoir seul de joie inonde...

Mais notre cœur l’espère en vain.

 

Pour cette volupté profonde,

Pour que l’âme dans son milieu

Nageât comme un poisson dans l’onde,

Il faudrait que l’âme et le monde

Fussent en accord avec Dieu.

 

 

Henri-Frédéric AMIEL,

Jour à jour, 1880.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net