La nonchalance

 

 

TA langueur et ta nonchalance,

Mon fils, te font tout négliger ;

Que l’on te pèse à la balance

Et tu seras trouvé léger.

 

Quand la Vierge folle sommeille,

L’huile de sa lampe tarit ;

Il faut que le pilote veille,

Sinon le navire périt.

 

Mon fils, celui qui s’abandonne,

Par le ciel est abandonné ;

Il faut mériter la couronne

Si tu veux être couronné.

 

 

Henri-Frédéric AMIEL,

Jour à jour, 1880.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net