Que faut-il espérer ?

 

 

Que faut-il espérer, craindre, combattre, admettre,

Puisqu’on teinte de bien le mal régénéré,

Puisque la trahison vient à peine de naître

Et que de tous côtés on exalte le maître

De l’orgie et du sang dans un élan sacré ?

 

Puisque cédant toujours, la France enfin recule

Dans l’ombre du vainqueur qui l’exploite et la mord,

Que faut-il espérer du sombre crépuscule

Où nous sommes jetés ? La honte, ou bien la mort ?

 

Ô Dieu ! Vous qui pesez des peuples les mérites

Et donnez à chacun sa part dans le festin,

Obligez mon pays à vaincre le destin,

 

Afin que, s’échappant des emprises maudites,

Il connaisse, fidèle aux séculaires rites,

 

La résurrection d’un lumineux matin !

 

                                                                   Avril 1942.

 

 

 

Jean AUBERT,

Espoir au dehors, 1946.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net