Ayez pitié, Seigneur...

 

 

Ayez pitié, Seigneur, des jardins du mois d’août !

Tout essoufflés de vent, meurtris de soleil, attaqués de partout...

Si je vous dis ces mots, si je vous prie pour eux,

c’est que j’ai vu, Seigneur, se lamenter du feu

les arbres angoissés, les fleurs à moitié mortes,

se rendre peu à peu à l’herbe qui les porte.

J’ai vu, sur les rosiers, souffrir les tendres roses,

et ne pouvoir nourrir l’abeille qui s’y repose.

 

J’ai senti que l’été était pour vos jardins d’abord,

la grande épreuve, et pour les cœurs humains...

Seigneur, ayez pitié de toutes vos créatures.

Ne laissez pas l’ardeur consumer trop avant la nature

sans un peu de rosée qui vienne de votre ciel.

Ne laissez pas les ruches se désemplir de miel.

Et soyez doux, Seigneur, à ceux de vos enfants

qui ressemblent aux jardins, où ils pleurent en marchant.

 

 

 

Alliette AUDRA.

 

Extrait de Les Œillets du Poète, Art Catholique.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net