Portrait

 

À Madame de M...

 

 

Son image est dans l’art gothique,

Sur le saint marbre des autels,

Ou, dans sa forme hiératique,

Peinte au feuillet des vieux missels,

 

Au fond même des cathédrales,

Sur un beau vitrail enchâssé

Dans les ogives magistrales

Ayant les tons du temps passé.

 

Martyre, elle porte avec grâce,

Sous les plis raides du brocart,

La palme, ou quelque lourde châsse,

Pieux emblèmes d’un autre art.

 

À l’azur clair de l’armoirie

Elle a pris le bleu de ses yeux,

Tandis qu’à la Vierge Marie

Elle a pris l’or de ses cheveux.

 

Comme on adore la Madone,

Il faut l’adorer à genoux,

Et, de tous les noms qu’on lui donne,

Ne retenir que le plus doux.

 

 

 

Georges BAL.

 

Paru dans L’Année des poètes en 1891.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net