Psaume premier

 

 

HEUREUX qui ne chemine aux côtés de l’impie,

ne fait halte avec le pécheur

ni ne s’assied dans la chaire de raillerie.

Mais, la loi du Seigneur, l’homme vrai l’étudie,

cette loi, nuit et jour, la rumine en son cœur.

 

Comme l’arbre planté sur les bords d’une eau vive,

auquel son fruit toujours arrive,

et ses ombrages restent verts,

l’œuvre du juste réussit, quoi qu’il poursuive.

Or rien de tel pour les pervers,

 

paille que le souffle pourchasse.

Au jugement, tenir ne sera pas leur sort ;

chez les bons ils n’auront point place.

Car le Seigneur connaît de l’homme droit la trace :

celle du fourbe est à la mort.

 

 

 

 

Jeannine BÉLANGER,

Les Psaumes, accompagnés d’une

Vie du roi David, par David Silverberg,

Éditions du Silence, Montréal, 1987.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net