Éternel amour

 

 

Tout est faux, fragile ou moqueur !

– Oui, mais ton cœur ?

Plus d’oiseaux, de perles aux grèves...

– Oui, mais tes rêves ?

 

Plus de chant des brises sous bois !

– Oui, mais ta voix ?

J’ai peur. Viens, la forêt est brune...

– Oui, mais la lune ?

 

Oh ! l’hiver frileux et tout noir !

– Oui, mais l’espoir ?

Revenons, la lune se voile...

– Oui, mais l’étoile ?

 

Plus d’étoile ou d’éclairs aux cieux !

– Oui, mais tes yeux ?

Quand la mort soufflera leur flamme...

– Oui, mais ton âme ?

 

 

 

A. de BENGY-PUYVALLÉE.

 

Paru dans L’Année des poètes en 1892.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net