Je suis venu d’Asie

 

                                                           à Géo Libbrecht

 

 

Je suis venu d’Asie en des chariots errants.

Asie, Asie, c’est là que ma mère a dû naître,

Sous des profusions d’étoiles et d’oiseaux.

Asie, Asie, c’est là que ma mère a dû naître.

L’Europe va mourir puisqu’elle n’a plus d’âme,

Puisqu’elle ne sait plus ni songer, ni prier.

L’Europe va mourir puisqu’elle n’a plus d’âme.

L’essentiel est silence et immobilité.

Asie, Asie, c’est là que ma mère a dû naître.

 

 

 

Armand BERNIER, Les poèmes d’Armand Bernier,

André de Rache, éditeur, 1971.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net