Charité

 

 

                                          Au poète A. B. N. à propos

                                             de sa poésie sur l’incendie

                                             du « Bazar de la Charité ».

 

Le Christ allait prêchant amour et charité,

Et la foule écoutait la parole divine.

Il disait : Aimez-vous. – Dès lors la Vérité,

Comme un phare lointain, dans l’ombre se devine.

 

Il allait publiant que la Fraternité

Doit entrer dans les cœurs que la haine domine.

Il disait : Aimez-vous. – Dès lors l’Humanité

D’un éclair de bonté tout à coup s’illumine.

 

Un seul mot a suffi, du Maître au parler d’or,

Dont la voix douce et pure a des échos encor,

Pour réhabiliter et le pauvre et l’infirme.

 

Il disait : Aimez-vous. Il marchait au hasard.

– Dès lors, en le suivant, la Charité s’affirme

Sur la terre qui n’est... qu’un immense bazar.

 

 

 

Louis BERTRAND.

 

Paru dans L’Année des poètes en 1897.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net