Méditation

 

 

                                    À M. l’abbé de LATOUR.

 

 

Tout n’est qu’heur et malheur ;

Onde des prés tarie,

Jeune tige flétrie

Par l’excès des chaleurs.

 

La mer est en furie,

Le ciel noir de vapeurs :

Tel est l’état des cœurs,

L’image de la vie.

 

Mortel, incline-toi ;

Adore, souffre, espère ;

Il est une autre sphère

Que te promet la foi.

 

 

 

Joseph BEUF, Premières fleurs, 1860.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net