La rose

 

 

                                            À Madame de CALIGNON.

 

 

               La rose, qu’on voit le matin

                              Épanouie,

                          Le soir flétrie,

               Nous rappelle notre destin.

                   Mais lorsque la fleur tombe,

Nous respirons encor ses parfums épandus....

               Tel le chrétien qui descend dans la tombe

               Laisse après lui l’odeur de ses vertus.

 

 

 

Joseph BEUF, Premières fleurs, 1860.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net