Aux apôtres martyrs

 

 

Quand vous jetez du Christ la semence éternelle

Les dieux à votre voix sont muets de terreur,

Et le monde étonné, de sa longue torpeur

S’éveille en écoutant la doctrine nouvelle.

 

Depuis l’enfer, Satan, rallumant sa fureur,

Ameute contre vous l’humanité rebelle.

L’erreur a le pouvoir et le nombre pour elle,

Le « bourreau de vos corps » sera-t-il le vainqueur ?

 

Quand un martyr périt, pourquoi bâtir sa tombe ?

L’apôtre vit encor, quoique l’homme succombe.

« Il s’empare en mourant de l’immortalité. »

 

Pour être rédempteur, il faut être victime.

Dieu n’accorde qu’un jour au triomphe du crime,

Le glaive ne peut pas tuer la vérité.

 

 

 

Abbé Joseph BÉZY.

 

Paru dans L’Ange gardien en 1922.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net