La sibylle de Phrygie

 

 

Quand le Christ bienheureux, mort de ses blessures,

Fut enfin enterré, l’Église se scinda en deux

Et il fit nuit noire pendant trois jours de suite,

Le soleil et la lune furent baignés dans le sang,

Le Temps grondait et meurtrissait les cœurs.

Des hommes furent mis au monde, soit !

Mais trois jours après le Christ monta au ciel

Et ceux qui firent le mal depuis, furent châtiés.

 

 

 

 

Pietër BOGDANI, Cuneus Prophetarum.

 

Recueilli dans Anthologie de la poésie albanaise,

Éditions « 8 Nëntori », 1983.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net