Épreuve de la foi

 

 

Voulez-vous donc savoir si la foi dans votre âme

Allume les ardeurs d’une sincère flamme ?

Consultez-vous vous-même. À ses règles soumis,

Pardonnez-vous sans peine à tous vos ennemis

Combattez-vous vos sens ? domptez-vous vos faiblesses ?

Dieu, dans le pauvre, est-il l’objet de vos largesses ?

Enfin, dans tous les points pratiquez-vous sa loi ?

Oui, dites-vous. Allez, vous l’aimez, croyez-moi.

« Qui fait exactement ce que ma loi commande,

« À pour moi, dit ce Dieu, l’amour que je demande. »

Faites-le donc ; et, sûr qu’il nous veut sauver tous,

Ne vous alarmez point pour quelques vains dégoûts

Qu’en sa ferveur souvent la plus sainte âme éprouve :

Marchez, courez à lui : qui le cherche le trouve.

 

 

 

BOILEAU.

 

Recueilli dans

Recueil gradué de poésies françaises,

par Frédéric Caumont, 1847.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net