Enfantine

 

 

À m’amuser, dans mon loisir,

            J’ai du plaisir ;

Mais, le travail me plaît bien mieux,

Quand on travaille, on est heureux.

 

J’aime ma balle, mon cerceau,

            Et mon drapeau,

Mais, j’aime mieux mon alphabet.

Quand on sait lire, oh ! c’est parfait !

 

Sur mon ardoise, quand j’écris,

            Oh ! je jouis ;

Mais, bientôt j’aurai des cahiers.

Comme les autres écoliers.

 

De savoir compter jusqu’à cent

            Je suis content ;

Pour compter jusqu’à un million

Je travaille avec passion.

 

Maman dit qu’un Dieu éternel

            Est dans le ciel,

Et déjà je sais le nommer,

Aussi toujours je veux l’aimer.

 

 

A. BOISSON

 

Paru dans L’Année des poètes en 1896.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net