Notre-Dame de Mai

 

 

Notre-Dame de Mai, Vierge consolatrice,

Je porterai ce soir au pied de vos autels,

Quand la nuit épandra l’ombre mauve et propice,

Mon pauvre cœur blessé, mon cœur tendre et cruel !

 

Ô Vierge sainte et douce, écoutez ma prière !

Puisque la peur de vivre et l’effroi de mourir

Ont tour à tour meurtri mon âme de lumière

Et que fragile et vain fut mon plus cher désir.

 

Puisque le monde est vide, illusoire et funèbre,

Et que toute amitié s’abîme dans l’oubli,

Puisque mon cœur est faible au fond de ces ténèbres

Et que l’escale est loin où le sort me conduit,

 

Notre-Dame de Mai, Vierge consolatrice,

Je porterai ce soir au pied de vos autels,

Quand la nuit épandra l’ombre mauve et propice,

Mon pauvre cœur blessé, mon cœur tendre et cruel...

 

 

 

Charles-Marie BOISSONNAULT.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net