Noël

 

 

                                                    À Mademoiselle Mariette Hudon.

 

 

Noël ! Un chant s’élève éclatant dans la nuit,

Il épand ses flots d’or, vibre, s’épanouit :

            Pastorale sacrée !

Les anges l’ont transmis aux bergers anxieux

Et l’univers redit la chorale des cieux :

            C’est l’hymne consacrée !

 

Noël ! La neige met dans les arbres glacés

Un luxe de blancheur, treillis foliacés,

            Imitant la guipure ;

Sur l’asphalte, elle étend ses beaux papillons blancs

Et sur les toits hier, obscurs ou rutilants,

            Sa gaze la plus pure.

 

Noël ! La cloche prend son vol joyeux dans l’air,

La lune vaporeuse a des teintes d’éclair,

            Un air de chrysanthème ;

Et mille étoiles d’or fleurdelisent le ciel

            Humanité, Dieu t’aime !

 

Noël ! vieux mot d’espoir, d’allégresse et de paix,

Mot qui met en éveil des ferveurs de respects,

            Mot qui sonne et convie

À la crèche sacrée où le petit Jésus

Nous apporte des biens que nous n’aurions pas eus

            Sans sa terrestre vie.

 

 

 

Eulalie BOISSONNAULT, décembre 1923.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net