Argumentum ornithologicum

 

 

 

Je ferme les yeux et je vois un vol d’oiseaux. La vision dure une seconde, peut-être moins. Leur nombre était-il ou non défini ? Le problème enveloppe celui de l’existence de Dieu. Si Dieu existe, le nombre est défini, car Dieu sait combien d’oiseaux j’ai vus. Si Dieu n’existe pas, le nombre n’est pas défini, car personne n’a pu en faire le compte. Dans ce cas, j’ai vu un nombre d’oiseaux, disons inférieur à dix et supérieur à un, mais je n’ai pas vu neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois ni deux oiseaux. J’en ai vu un nombre compris entre dix et un, qui n’est ni neuf, ni huit, ni sept, ni six, ni cinq, etc. Ce nombre entier est inconcevable ; donc, Dieu existe.

 

 

Jorge Luis BORGES, L’auteur et autres textes,

Gallimard, 1982.

Traduit de l’espagnol par Paul et Sylvia Bénichou.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net