L’humanité

 

 

Venu parmi les siens qui lui font bel accueil,

Lui montrent le travail, la prière et la lutte,

L’homme ne tarde pas à préparer sa chute,

En faisant de son âme un grand foyer d’orgueil.

 

À peine a-t-il marché qu’il rencontre l’écueil,

Et pour se relever tombe à toute minute,

Pauvre Adam condamné qui pense et qui discute,

Assis sans y penser sur les bords du cercueil !

 

Trop déchu pour savoir ce qu’est la déchéance,

Il lève vers le ciel un front plein de souffrance,

Avec l’espoir un jour d’être victorieux ;

 

Mais il place bien haut son rêve salutaire,

Et ne comprend jamais que le flanc de la terre

A plus d’éternité que la voûte des cieux.

 

 

 

Georges BOULANGER.

 

Quinze ans de poésie française à travers le monde,

Anthologie internationale,

textes rassemblés par J. L. L. d’Arthey,

France Universelle, 1927.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net