Humanité divine

 

 

                                                                 À Jules Bois.

 

Humanité divine ? Hélas ! quelle ironie !

Un Dieu ? Cet être obscur, sensuel, incertain

Qui subit, sans comprendre, un si cruel destin

Puisqu’il naît condamné d’avance à l’agonie !

 

Pourtant vous dites vrai, poète. Un fier génie

Parfois sur ce front vil met un éclair hautain.

Espoir ou souvenir d’un paradis lointain,

Ce cœur peut palpiter d’une amour infinie.

 

Qu’il souffre, qu’il se donne, et cela seul le rend,

Lui, le pécheur, si pur, lui, le chétif, si grand,

Qu’il s’élève au-dessus de la nature entière.

 

Quand il n’y aurait eu qu’un martyr ici-bas,

Un seul, nous redirions, à genoux sur sa pierre,

« Humanité divine !... » et ne mentirions pas !

 

 

 

Paul BOURGET.

 

Recueilli dans les Suppléments à l’Anthologie

des poètes français contemporains, 1923.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net