Si tu connais...

 

 

Si tu connais un coin de terre,

         – Divin mystère ! –

Où puisse habiter le bonheur,

Fût-ce un lieu perdu, val plein d’ombre

         Ou chalet sombre

Loin du passant vain ou flâneur ;

 

Si tu connais un coin du monde,

         – Un seul, – qu’inonde,

Comme l’eau divine du ciel,

La paix, ce saint trésor de l’âme

         Et ce dictame

Plus doux qu’à la bouche est le miel ;

 

Si tu connais un lieu, – n’importe

         Le nom qu’il porte, –

Un seul enfin sous le ciel bleu

Où l’amour sans douleur demeure,

         Oh ! tout à l’heure,

Viens, fuyons-y sous l’œil de Dieu !

 

 

 

E. BRUYÈRE.

 

Paru dans L’Année des poètes en 1895.

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net