La beauté

 

 

Quand la croix fut enfin dressée

Que fut visible Son Visage

Soldats et sergents retirés

Un peu à l’écart pour souffler

En vérité dit une femme

Corps supplicié cache belle âme

Ai perdu fils époux et père

Sans que douleur fut si amère

Depuis trente ans sujette aux rêves

N’ai vu plus fin sourire aux lèvres

Ses pieds à jour ses mains qui saignent

On dirait plantes à groseilles

Et ses cheveux j’en veux périr

Sont touffes bleues de myosotis

Dessous son sein perle une perle

Capable d’abuser un merle

Ses joues son front dedans la face

Sont comme miroir à trois faces

Mes sœurs croyez ce que je dis

Beauté est fille en Jésus-Christ.

 

 

 

René-Guy CADOU,

Les sept péchés capitaux, 1949.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net