Sainte Véronique

 

 

Jésus Marie qu’est-ce qui m’arrive ?

Disait la femme plus morte que vive

La balayeuse de wagons

Dans un couloir du Paris-Lyon

Plus de vingt ans sur le métier

Mis et remis mon tablier

Pour découvrir chose pareille

À retourner tête et planète

C’est pas normal ça constitue

Un défaut d’organisation de plus !

Cependant elle considère

Dans le petit matin sévère

Les journaux gras les coques d’œuf

Sa modeste pension de veuve

Quoi ! Appeler gens et police

Et voir mon nom sur des registres

Mieux vaut cacher au fond du cœur

Le visage du Voyageur.

 

 

 

René-Guy CADOU,

Saint Antoine et compagnie, 1948.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net