Invocation

 

 

Ô mon Seigneur Jésus, enfance vénérable,

Je vous aime et vous crains petit et misérable,

Car vous êtes le fils de l’amour adorable.

 

Ô mon Seigneur Jésus, adolescent fêté,

Mon âme vous contemple avec humilité,

Car vous êtes la Grâce en étant la Beauté.

 

Ô mon Seigneur Jésus, chaste et doux travailleur,

Enseignez-moi la paix du travail le meilleur,

Celui du charpentier ou celui du tailleur.

 

Ô mon Seigneur Jésus, semeur de paraboles

Qui contiennent l’or clair et vivant des symboles,

Prenez mes vers de cuivre ainsi que des oboles,

 

Ô mon Seigneur Jésus, ô convive divin,

Qui versez votre sang comme on verse le vin

Que ma faim et ma soif n’appellent pas en vain.

 

Ô mon Seigneur Jésus, vous qu’en brûlant on nomme,

Mort d’amour, dont la mort sans cesse se consomme,

Que votre vérité s’allume au cœur de l’homme !

 

 

 

Germain NOUVEAU,

Poésies d’Humilis, Messein.

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net