La sérénade


– Oh! quel doux chant m’éveille ?
– Près de ton lit je veille,
Ma fille ! et n’entends rien...
Rendors-toi, c’est chimère !
– J’entends dehors, ma mère,
Un choeur aérien !...

– Ta fièvre va renaître.
– Ces chants de la fenêtre
Semblent s’être approchés.
– Dors, pauvre enfant malade,
Qui rêves sérénade...
Les galants sont couchés !

– Les hommes ! que m’importe ?
Un nuage m’emporte...
Adieu le monde, adieu !
Mères, ces sons étranges
C’est le concert des anges
Qui m’appellent à Dieu !



Gérard de NERVAL,
Lyrisme et Vers d’opéra
.



 

 

 

 

 

Accueil Index général Narrations Méditations Études
Auteurs Livres Pensées et extraits Thèmes