Noël

 

 

La lune n’a pas fait son apparition,

Le silence est profond ; le zénith est dans l’ombre ;

Seuls, quelques points brillants émaillent le ciel sombre.

C’est l’heure propice à la méditation...

 

Le firmament luit... Soudaine vision !

Une trace de feu traverse la pénombre :

Une étoile se montre et les pasteurs en nombre

Sont prêts à contempler sa révolution.

 

L’étoile parcourut tout un lieu de l’espace

En laissant derrière elle une éclatante trace.

Elle vint se poser sur le toit d’un taudis ;

 

Et là, dans cette étable, était dans une crèche

Le fils de Dieu, naissant, couvert de paille fraîche.

Cloches, chantez Noël ! Chantez le divin fils !

 

 

 

R. ARIÉ.

 

Paru dans L’Année des poètes en 1897.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.biblisem.net