REPOS

 

 

L’ombre m’entoure de son mur ;

À ma fenêtre, la lumière

A passé comme une rivière

Qui laisse après elle un lit pur

 

Où, parmi le gravier obscur,

Brillent encore quelques pierres ;

Les étoiles, dont les premières

Percent, gardent un peu d’azur.

 

Je veux le seul bonheur profond,

Posséder Dieu. Je sais au fond

De tout autre une longue attente,

 

Pendant laquelle on ne voit rien

Qui puisse aider à souffrir bien

La maison sombre et la nuit lente.

 

 

                            Pierre BAILLARGEON.

 

        Paru dans Amérique française en 1941.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                          www.biblisem.net